Dany Turcotte, chef de l’automatisation industrielle de Westburne, équipe de robotique de mentors au Québec, programme de robotique

J’aimerais soumettre une petite histoire me concernant et valorisant la promotion des sciences et génies auprès des jeunes du secondaire.

Je suis coach et mentor électrique pour une équipe de robotique à notre Polyvalente locale (Polyvalente La Samare) participant au programme de robotique FIRST.

FIRST est la dénomination de : Favoriser l’Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie

Le programme de Robotique FIRST Québec a pour mission de Favoriser l’Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie auprès des jeunes du Québec (sous-division de FIRST Inspire), en les engageant dans un programme innovant de mentorat en robotique qui s’appuie sur l’expertise d’ingénieurs, d’universitaires et d’autres membres de la communauté, tout en promouvant un modèle de vie équilibré et enrichissant, et en développant des compétences et aptitudes incontournables telles la confiance en soi, la communication, le travail d’équipe, le professionnalisme et le leadership.

De plus il inculque des valeurs bien précises, Robotique FIRST Québec expose les jeunes au professionnalisme coopératif basé sur le travail d’équipe, le respect, la collaboration et l’entraide. La conception d’un robot exige un travail de précision et de haute qualité, la concurrence en tournoi est féroce et l’apprentissage difficile. Grâce au professionnalisme coopératif tous les participants se traitent avec respect tout au long du processus. Tous les programmes FIRST s’appuient sur des valeurs à long terme, qui aident à la poursuite d’une vie plus équilibrée et qui encouragent plus d’implication dans la société, tout en jouissant de la satisfaction d’agir avec respect et intégrité.

La division québécoise s’intègre à un organisme mondial appelé FIRST qui dicte cette mission et la promotion des valeurs décrite ci-haut, bâti par Dean Kamen inventeur du SegWay.

Je me suis impliqué au tout début de l’aventure avec la polyvalente de ma ville lors de l’intégration de cette activité parascolaire en 2015 avec un de mes amis de longue date qui lui s’occupait du côté mécanique. Deux de mes enfants voulaient s’impliquer dans ce programme et je les ai accompagné dans leurs démarches.

Ce fût ardu, tout était à bâtir, aucun outils, aucun matériel didactique et surtout aucune idée de où on allait avec tout ça.

Durant cette année-là, une quinzaine de jeunes ont participé activement à cette activité et ont su relever le défi avec brio! L’équipe a terminé au 5e rang dans les qualifications qui nous a permis de remporter le prix de l’Équipe recrue ayant le plus haut pointage en qualification. Malgré nos grandes épreuves, l’équipe a été vaincue en quart de finale. La glace était brisé!

En 2016, sachant un peu plus quoi faire, je m’implique à nouveau mais cette fois-ci, mes enfants ne participent pas, je fais alors cavalier seul avec le reste de l’équipe. Je trouvais que ce qu’on apportait aux jeunes était valorisant (les voir grandir, développer de nouvelles amitiés, de nouvelles valeurs, etc… ) valait le coup que je m’implique à nouveau. Durant le début de l’année, nous avons offert des formations théoriques aux jeunes afin de développer certaines aptitudes supplémentaires lors de la fabrication du robot hors des heures d’école. Vingt jeunes participent à l’activité durant l’année 2016, la stratégie était la même que l’année d’avant, avoir un robot simple, versatile, efficace et robuste. Celle-ci porte fruit, nous nous classons au 1er rang des qualifications ce qui nous permet de bâtir une alliance de 3 équipes solides pour les finales. Encore une fois, notre stratégie porte fruit, nous sortons grand gagnant de la compétition en finale qui nous donne un laisser-passer pour les compétitions mondiales ayant lieu à St-Louis au Missouri. Nos espoirs sont moindres car nous nous frottons à l’élite mondiale….mais que fut notre surprise! Dans notre division comptant 75 équipes, suite à la 1ere journée, nous sommes 1er au classement….tout est permis! Finalement, la 2e journée est plus ardu et nous terminons la ronde de qualifications au 15e rang. Pas mal pour une 2e année!

De plus, nous remportons le prix de l’entreprenariat faisant honneur à notre plan d’affaires.

Finalement en 2017, on reprend le flambeau et démarre une 3e année avec confiance. Mais cette année le défi est grand, 40 jeunes s’inscrivent au programme de robotique. Ouf….on se retrousse les manches et on fonce!

Encore le même agenda, formation théorique à l’automne et fabrication du robot durant l’hiver pendant 45 jours bien comptés. Cette année par contre, nous sommes plus confiant et à l’aise, le robot l’est tout autant! Plein de nouveaux gadgets y sont installés, système d’entraînement spécial, système de vision pour guidage et utilisation d’un gyroscope pour le positionnement…pas de tout repos pour nos programmeurs! Comme le robot est plus compliqué à faire, moins de temps pour pratiquer et on le ressent en compétition…terminé 18e sur 45 équipes à Montréal….mais rien n’est terminé, nous sommes repêché par la 1ère alliance (2 équipes américaines) et par le fait même, participons aux finales…OUF que de sueur froide….pour finalement perdre en grande finale. Une belle médaille d’argent supplémentaire à notre actif. On croyait avoir perdu tout espoir pour St-Louis….mais La surprise ….nous remportons le prix d’inspiration en génie qui devient notre laisser-passer pour les mondiaux de St-Louis…un prix encore plus prestigieux que de remporter les finales car ce prix valorise l’application de la mission et des valeurs de FIRST. La compétition à St-Louis a été ardu car notre robot commençait à tirer de la patte mais les jeunes n’ont jamais lâché prise et avons réussi à remonter les échelons pour terminer au 47e rang alors que les prédictions nous classait 65e sur 67 équipes….peu dire!

Pour 2018 la porte est grande ouverte pour de nouveaux défis et j’ai hâte de découvrir la nouvelle cohorte d’étudiants qui adhéreront au programme de robotique afin de se surpasser au niveau technique et relever des défis d’envergure.

Pour plus de précision ou clarification, n’hésitez pas à me contacter

Merci de votre lecture


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Profitez de ce blog? Veuillez passer le message!